Article du critique Hughes Belin

J’ai eu l’occasion de faire la connaissance avec Georges Baghdi Sar lors de la préparation de mon guide des restaurants du Quartier européen. Il cuisinait avec sa mère au P’tit nœuf gourmand (faudra vous habituer, il aime les noms de restaurant impossibles à écrire) et c’était le meilleur snack du quartier (9bis avenue des Celtes, près de Merode). Par hasard, je le retrouve à BEo, un snack à deux pas de mon ancien journal, où il peut vraiment exprimer son talent et sa générosité. Car ce jeune gaillard a du talent à revendre. Jeune il l’est : à 24 ans, il affiche déjà 11 ans d’expérience au compteur. Il aime innover, il aime l’excellence, il aime faire partager la cuisine de son pays, la Syrie. Et son snack au 11, avenue de Roodebeek à Schaerbeek ne désemplit pas. Il figure en bonus dans la seconde édition de mon guide des restos du Quartier européen et je me jure de le faire grimper au rang de stardans le prochain. Mi-mars 2013, il s’est lancé dans l’aventure du C’chicounou(prononcer «chi-cou-nou »), à deux pas de Flagey. Le décor est classe et chaleureux, tout en bois. La carte des vins est sobre et pas chère : huit vins de cépage du sud de la France au verre ou à la bouteille, en exclusivité à Bruxelles. Pas besoin de s’y connaître, il y en a pour tous les goûts et le choix est simplifié. Côté carte, tout est un régal. Vous avez l’impression d’avoir une mère libanaise ou syrienne qui vous prépare de bons petits plats maison, avec amour. Certains plats sont relevés et on trouve de nombreux plats végétariens. Non seulement ça a du goût, mais c’est plein de couleurs. Le pain bio vient du Bon Pain à Haren, gage de qualité. Je prédis un grand succès à ce nouveau restaurant, qui va devenir très couru dans le quartier et parfait avant ou après un spectacle. Avec en prime une belle terrasse qu’on a hâte de squatter quand viendront les beaux jours.